Forum Test !!!

--
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 :.Devon Origin.:

Aller en bas 
AuteurMessage
Devon Or
Invité



MessageSujet: :.Devon Origin.:   Ven 23 Fév - 18:05

Nom: Origin
Prenom : Devon
Surnoms : /

Age : 27 ans... d'apparence
Date de naissance : 1 janvier

Matière enseignée: Les arts Musicaux

Race : Elfe de glace

Origine : D'une petite place bien égarer dans ce monde... à un point tel qu'elle n'est situé sur aucune carte.
Résidence : Partout et nul part à la fois, il n'a pas de demeure bien précise.

Famille : La famille? Qu'elle famille? il n'en n'a aucune.. il vit seul depuis trop longtemps... et là depuis longtemps déjà oublié et effacer de sa mémoire.

Apparence physique : Touchant les 1 mètre 90, disons qu'il n'est pas du genre petit homme. Sa peau est glaciale, son corps est aussi raide qu'une bar de faire et aussi dur que le roc. Simplement parce qu'il est un genre de cadavre vivant. Aucun sang ne coulant dans, il ne dégage aucune chaleur physique. Ses cheveux d'une longueur moyenne son d'un blanc aussi pure que la neige. Son regard de jais, sans pupille est tel celui d'un homme sans âme... bien qu'il en ait une. Il aime porter des vêtements clairs ou sombres, tout dépendamment du temps qu'il faisait au dehors, s'il faisait froid et mauvais ou beau et bon.

Profil psychologique et mental : De nature tranquille, il ne dit presque pas mot. Juste presque. Il n'apprécie pas exactement la vie, enfin surtout se qu'elle à fait de lui mais il s'accommode avec elle, en tout bon petit serviteur qu'il était maintenant. Il respire l'amertume et le froid. Le froid et son mordant. Imprégné éternellement de sa douleur, il tente comme il peu de sauver le monde à sa façon. Tuons les tueurs, tu le tueur à ton tour. C'était sa pensée, pensée toujours présente et grandissante dans son esprit brisé. Il aime le froid, la glace... la mort. Il se fiche de la mort... il est déjà mort de toute façon. Et personne, ho non, enfin, presque personne, e tentait de se mesurer à lui. Car il avait gagné sur la mort et il était bien plus puissant qu'on en pouvait le croire à son apparence. Seul quelque uns osaient mais en étaient-ils revenus vivant? Pas vraiment. Enfin...
Hostile, sérieux, il ne sourit jamais pas joie. Très sarcastique, il s'amuse des tourments d'autrui, de leurs problèmes aussi quelconque soient-ils. Imperturbable et implacable, il n'accepte littéralement aucune excuse, quelle qu'elle soit.



Amis-amour : ni amis.. ni amour

Passion/Talent : Devon est un passionné de la musique, cela le détend, il évacue son mal intérieur par elle. Pianiste depuis un bon siècle déjà, il se fait grand plaisir à faire courir ses doigts sur cet instrument enchanteur.

Signe particulier : Il ne respire pas, ni ne mange quoi que se soit.. ni ne dors non plus.
Signe physique : /

Histoire : Sa vie passé est une bien étrange histoire. Paraissant peut-être bien différente de celle que vivent normalement et logiquement les elfes... pures du moins. Et pourtant, il y a de cela très longtemps, il était tout à fait normal, comme les autre, sans aucune différence particulière.

En voyant la lumière du jour pour la première fois, nul ne pu se douter de son avenir.
Il grandit dans un petit village qu'il oublia plus tard le nom. Là, son enfance fut toute tranquille, bien que son éducation, elle, elle fut sans aucun ménagement. La discipline fut chez lui l'une de ses plus grande valeur. Obéissant il était, et plus que ça, c'était difficile.
Chaque levé de soleil, il partait quelque part, à l'extérieur du village. Là-bas vivait un vieil elfe, non exilé ou quoi que se soit. Il s'était juste écarté lui-même des autres. Cet être était un professeur doué. Il était le maître en combat de Devon depuis ... depuis toujours en fait. Bref.

Un beau matin, sans différence au premier abord, Devon alla rendre visite à son maître, comme à son habitude. Pourtant, lorsqu'il arriva sur le seuil de l'entré, quelque chose en lui l'incita à ne pas ouvrit la porte. Une impression étrange le picotait jusqu'à l'intérieur même de ses pensé. Il poussa la porte...

Aussi tôt que le garçon eu pénétré dans la petite maison, une odeur terrible lui pris au nez, lui levant le coeur brusquement, semblant vouloir se coller à sa peau. Il remonta son chemisier sur son visage pour mieux respirer, mais rien n'y fit.
Il avançait donc en cette puanteur qui pourtant, quelque par, il connaissait parfaitement. Il avança donc, lentement tout d'abord, mais plus il s'enfonçait dans la demeure, et pire était l'odeur.
Un bruit, un genre de grognement attira alors son attention et il se força à se retourner.
Son maître se tenait là, debout... Juste derrière lui. Son bras balançant à ses côté en une drôle de position, un os lui sortant de la jambe. Il était mourrant! L'odeur provenait de lui. Sa chair pourrissait, sa se voyait. Il s'écroula au sol et une grande flaque rouge foncé se répandit autour de lui, souillant le plancher à jamais marqué par une peur sans nom.
Il s'était penché à ses côtés, pour vérifier s'il vivait toujours. Lorsqu'il toucha son torse, des cristaux de glaces commencèrent à se former sur ses doigts, remontant le long de ses avant-bras. Il paniqua et détacha sa main, devenu presque glaçon. Effrayé, il sortit de la maisonnette à grand pas.

Une fois dehors, il reprit une bonne inspiration d'air pure et... Vomit sur le côté. C'était trop, il était... affreusement dégoûté par l'évènement. Et que penserait les autre lorsqu'ils verraient cela à leur tour? Il n'eu pas le loisir d'attendre très longtemps pour connaître la réponse...

Et ils le trouvèrent... Tout de suite, la seule idées se formant dans leur esprit se fut de Devon : Meurtrier.

Et il fuya... Ho oui il fuya. Mais pour aller où? Ils le rattraperaient de toute façon. Pourquoi se battre!? Il voulait vivre... tout simplement. Ce n'était que son instinct de survit. Rien de plus... rien de moins.

Durant plus de 13 ans, il fut traqué. Il apprit bien vite, au dépend de sa propre vie, comment survivre en un lieu aussi hostile que la forêt glacial étant aujourd'hui à son égard. Pourquoi lui? Il n'avait rien fait! Chaque soir il se recrovillait sur lui, pleurant toutes les larmes qu'il eu récolter durant la journée. Il ne comprenait pas. Il était fragile... une seule petite créature enfantine égaré, traquée, chassée sans même en connaître la raison de la cause. Il n'en pouvait plus...

Six ans s'étaient écoulés et on le traquait toujours. Juste comme sa... car ils croyaient qu'il avait assassiné le chef même du village elfique.

Un beau jour, le jour de son 27ème anniversaire de naissance pour tout dire, ils l retrouvèrent, lui tombant dessus. Trop épuisé par cette course effrénée, il se laissa mener par la petite troupe meurtrière à son tour aujourd'hui.
On le traîna donc, corps dans la poussière, on le traîna, jusqu'à se que son visage fussent à sang et que la douleur le prenne à un point tel qu'il n'en sentait plus rien. Ils le laissèrent tomber dans le centre d'un cercle qu’ils formèrent de leur propre corps. Il ne pouvait plus bouger, ses membres le faisant souffrir affreusement. Gagné par une crainte de la mort, il resta sans bouger, vulnérable à ses assaillants. Les insultes fusèrent de toutes part, les coups aussi...
Il était si faible... pourquoi ne comprenaient-ils pas? Depuis le temps, ils auraient dû deviner que ce n'était pas lui le coupable. Mais non, cela ne se passa pas ainsi.
Dans leurs petits esprits corrompus, ils s'étaient forgés une image de lui étant meurtrier. Se fut au début une rumeurs qui passa pour ridicule. Mais voyant que le garçon ne revenait pas, la rumeur devint bientôt réelle en leur petite tête sans grande cervelle. Ils crurent à ses mots... et pour eux il devint meurtrier. Il était donc impératif pour que leur chef puisse avoir la paix dans l'autre monde, de tuer le tueur. Du moins de le briser.

Toujours étendu, on n'entendait plus que son souffle roque et saccadé. Il avait mal... ho oui il souffrait. Pourtant, autres autour de lui n'éprouvèrent pas le plaisir qu'ils s'étaient imaginés avoir en lui faisant endurer cela. Certains commencèrent même à douter, à avoir honte de leur acte. Trop tard... trop tard!
Pris de secousses se faisant de plus en plus multiple, le garçon essaya tant bien que mal de s'endormir à jamais. En vain. Un à un, les elfes s'éloignaient, pris de dégoût. Seul deux restèrent... se fut les deux même qui l'eurent traqué et ramené. Il restèrent et l'observèrent incrédule, comme pour dire, ''tu n'existe pas, tu ne peu pas souffrir ainsi!''

Et à son mal, il succomba et mourra…

Il rouvrit les yeux dans un vent glacial, ne voyant rien, n'entendant que le bourdonnement de ce vent qui le frappait... qui le... protégeait. Où était-il?
Il se releva, regard autour de lui... des corps jonchaient le sol ici et là. Étrangement, en se froid infernal, il ne grelottait pas. Peut-être ne le sentait il pas? à vrai dire, son corps était à présent devenu tout se qu'il y a de plus insensible au monde. Il marcha, errant, cherchant à savoir se qui s'était passé...

Se qui s'était passé? Lorsque son dernier souffle de vie fut enfin rendu, on voulu lui fermer les yeux. Mais dès qu'on posa les doigts sur lui, un froid se dégagea de chaque pore de sa peau. De la glace garda les pieds de être autour de lui prisonniers. Eux aussi souffriraient donc. Le froid les pénétra, toujours plus fort, toujours plus froid. Ils se gelèrent, de l'intérieur même, des organes interne, à leur carapace corporelle. Ainsi, tous et chacun qui le virent souffrirent et nourrirent périrent. Son corps ne changea pas... il devint... Immortel.

Autour de lui, la neige tombait doucement, et il sourie... il sourie parce qu'il savait en être le créateur. Une nouvelle vie s'ouvrit à ses yeux, longue... éternelle. Il serait la neige, il serait... L'hiver.

Durant des décennies, des siècles, jusqu'à des millénaires, il vit le monde évoluer pour devenir ce qu'il était aujourd'hui. Et puis, il fut ainsi recueillit, en un lieu, une école paraissait-elle? Disons qu'il ne savait trop pourquoi... mais il s'offrit... il y demanda un poste. Pourquoi? Encore là, il l'ignorait. Ça ne lui ressemblait pas vraiment d'agir de la sorte. Peut-être espérait-il changer le monde... le monde se mourrait et il le voyait, depuis trop longtemps il savait. Peut-être cherchait-il seulement à arrêter sa chute mortelle.


Pouvoirs : - Contrôle du froid (uniquement le froid, pas le chaud xD)
-Création de la glace et de la neige


Dernière édition par le Ven 23 Fév - 18:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Megara Angel Luper
Directeurs
Directeurs
avatar

Nombre de messages : 98
Date d'inscription : 23/06/2006

Statut
Race:
Classe:
Niveau: 1

MessageSujet: Re: :.Devon Origin.:   Ven 23 Fév - 18:41

-_-' Fais attention a ton orthographe, à ta grammaire et aux fautes de frappe -_-'

essaie de reglé ca dans ta fiche avant que je ne t'accepte ^^"

en attente
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wicane.actifforum.com
Devon Or
Invité



MessageSujet: Re: :.Devon Origin.:   Ven 23 Fév - 18:51

ahé xD Désolé ^^'

*édité..*
Revenir en haut Aller en bas
Megara Angel Luper
Directeurs
Directeurs
avatar

Nombre de messages : 98
Date d'inscription : 23/06/2006

Statut
Race:
Classe:
Niveau: 1

MessageSujet: Re: :.Devon Origin.:   Ven 23 Fév - 18:54

Encore des fautes de grammaire -_-'
Fais gaffe à ça dans le RP enfin ca passe on fait tous des fautes

Acceptée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wicane.actifforum.com
Devon Or
Invité



MessageSujet: Re: :.Devon Origin.:   Ven 23 Fév - 18:57

même word corrige pas tout... faudras je renlentisse pour la frappe Oo...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: :.Devon Origin.:   

Revenir en haut Aller en bas
 
:.Devon Origin.:
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» SWTOR sera telechargeable digitalement que sur EA Origin.
» 3-2-1 GOGOGO { PV Devon}
» Envi de changer d'interface...?
» [Jeu Vidéo]Dragon Age Origin
» La page de pré-commande est disponible!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Test !!! :: Hors RPG :: Archives-
Sauter vers: